Home > The latest news > Incendie à Byimana



Wherever you go

Rule of Life of the Marist Brothers


 



NewsChoose

  • News
  • 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004
  • Most popular | Statistics
  • Calendar
  • The latest news

 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

18 January

Saint Aquila and Priscilla
January 18-25: Beginning of the Octave of prayer for Christian Unity: That they may become one in your hand (Ezek 37, 17).

Marist Calendar - January

The latest news

 

24/04/2013: Rwanda

Incendie à Byimana

 

Lundi 22 avril 2013 : les cours reprennent normalement, après trois semaines de vacances. C’est le début du 2e trimestre.

Mardi 23, à 8h00, les élèves s’apprêtent à entrer en classe, lorsqu’ils poussent une immense clameur : un incendie s’est déclaré dans le dortoir des garçons du « Tronc commun » (élèves des trois premières années du secondaire). Le directeur, Frère Alphonse Gahima, lance immédiatement des appels au téléphone, tandis que quelques employés et professeurs entreprennent de jeter de l’eau par les fenêtres, avec des seaux, du côté où le feu s’est déclaré. Mais l’incendie est déjà violent, et d’épaisses fumées interdisent l’accès à l’intérieur. Faute de moyens (l’établissement n’a ni extincteur, ni pompe à eau), ils sont assez vite condamnés à abandonner la lutte. Par précaution, d’autres employés et de grands élèves décident de faire sortir les affaires du second dortoir. L’incendie fait rage, et, lorsque le toit commence à s’effondrer, il redouble de violence. La Police et de nombreux volontaires viennent proposer leur aide, mais ils ne disposent d’aucun matériel : avec des employés, ils décident d’enlever les tôles qui couvrent les chambres des animateurs (surveillants), entre les deux dortoirs, pour bloquer la propagation du feu, et des professeurs décident de faire sortir le matériel du laboratoire de chimie, situé à quelques mètres en contrebas. Progressivement, l’ensemble du toit s’effondre, mais, finalement, le second dortoir semble épargné. Les pompiers arrivent de Kigali avec deux camions, alors que l’incendie est déjà considérablement réduit : ils arrosent les principaux foyers restants.

Environ 260 élèves occupaient habituellement ce dortoir. Ils ont perdu toutes leurs affaires (matelas et literie, valises, documents, etc.). Le directeur décide de les faire repartir chez eux, aux frais de l’école, pour une durée indéterminée. Des solutions sont déjà envisagées pour que le travail puisse reprendre le plus vite possible, mais il est encore trop tôt pour les évoquer.

Nous rendons grâce à Dieu de ce que personne n’ait été blessé au cours de ce sinistre. Nous sommes sûrs que Notre-Dame dont la statue domine la cours de l’école, a accordé sa protection à tous au long de cette rude journée.

_____________
Frère Adrien MERCIER -Supérieur de la communauté

class=imgshadow

 

11784 visits
English  Spanish  Portuguese