Home > E-maristes > Circulars > Br. François - 01/12/1846



Wherever you go

Rule of Life of the Marist Brothers


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

27 January

Saint Angela Merici
Day of Mourning the Holocaust

Marist Calendar - January

Circulaires 38

 

Br. François
01/12/1846 - Vol. I, n. 38
Circular 38


Circulaire du 1ier  décembre 1846 : Le C. P. Avit, visiteur. - Règles à suivre pour les visites

51.01.01.1846.4

 V.J.M.J.

Notre Dame de l’Hermitage le 1ierdécembre 1846.

   Nos Très Chers Frères,

Vous savez que c’est par la régularité que les Maisons religieuses se soutiennent et procurent la gloire de Dieu; qu’un religieux ne peut trouver le bonheur ici-bas que dans la fidélité à tous ses devoirs et dans l’observance exacte de ses Règles. Or comme la visite des Maisons est un grand moyen de maintenir, de conserver l’esprit de l’Institut, de nos état, l’amour, l’estime et la pratique des Règles, nous vous conjurons de faire tout ce qui est en vous pour profiter de celle qui vous est annoncée, et qu’est chargé de faire notre cher frère Avit.

Voici ce que vous devez faire, N.T.C.F., pour profiter de cette visite:

1° Tous les frères adresseront à Dieu de ferventes prières, afin qu’il éclaire le frère Visiteur, lui fasse connaître tous les abus qui pourraient s’être introduits dans la maison, et lui donner l’esprit de sagesse, et la grâce nécessaire pour y apporter remède. Ils demanderont encore la grâce de bien profiter de la visite, la docilité et la soumission pour suivre tous les avis du frère Visiteur.

2° Tous les frères verront le frère Visiteur en particulier, et pourront lui demander les avis qui leur seront nécessaires.

3° Chaque frère est tenu, de par l’obéissance, de faire connaître au frère Visiteur les abus qui règneraient dans la maison et tout ce qui s’y serait passé contre la Règle.

4° Chaque frère réfléchira quelque temps en lui-même, et examinera ce qu’il y a à réformer dans la maison, afin de le déclarer au frère Visiteur. Cet examen doit se faire en particulier sur les points suivants.

5° Si les exercices de piété se font bien régulièrement à l’heure, en commun, et si les frères y assistent; si on se lève et se couche à l’heure; si on garde le silence dans le temps des études, et comment se font les études; si les personnes du sexe n’entre jamais dans la maison; si les frères sont toujours ensemble quand ils sortent. Si l’on ne perd pas le temps dans des visites que l’on reçoit ou que l’on rend; si les enfants ne restent pas dans la maison avant ou après les classes; si les frères ne sont pas trop familiers avec eux; si les pensionnaires sont toujours surveillés ; si la paix et l’union règnent entre les frères ; s’ils s’aiment, s’aident et se supportent; si rien ne manque aux frères; si on suit la Règle pour la nourriture et pour tout ce qui concerne les repas; si les frères ne sont pas trop sévères avec les enfants; si le public ne se plaint pas d’eux; si le mobilier, le linge est soigné; si rien ne se gâte.

Après que les frères auront réfléchi sur ces divers articles et qu’ils auront reconnu ce à quoi l’on manque, ils le déclareront franchement au frère Visiteur.

6° Ils s’appliqueront surtout à rendre un compte bien exact de leur propre conduite, tant intérieure qu’extérieure, se faisant connaître tels qu’ils sont, avec humilité et simplicité.

7° Enfin, ils recevront les avis du frère Visiteur avec beaucoup de respect et de docilité, ils s’efforceront de les mettre en pratique, et de corriger tout ce que le frère Visiteur leur aura fait remarquer de contraire à la Règle et à la sainteté de leur état.

N.T.C.F., voici maintenant ce que le frère Visiteur devra faire dans sa visite. Il est bon que vous le sachiez, afin que vous compreniez toute l’importance que nous y attachons.

1° Le frère Visiteur, avant de commencer sa visite,  lira aux frères réunis, cette lettre, et la laissera même entre leurs mains, afin que chacun puisse la lire et bien comprendre ce qu’il a à faire pour profiter de cette visite.

2° La lecture de cette lettre sera précédée du Veni Sancte spiritus et de l’Ave Maris stella.

3° Le frère Visiteur verra d’abord le frère Directeur, afin de s’informer de lui de la conduite de chaque frère.

4° Il verra ensuite chaque frère en particulier.

5° Il visitera toute la maison pour s’assurer si tout est en ordre, en commençant par la cuisine, ayant soin de voir si rien ne se gâte, si tout y est propre et bien tenu; si le frère Cuisinier est exact et économe.

6° Il se fera rendre compte de la manière dont les frères font leurs études, et s’ils ne négligent pas le Catéchisme.

7° Il n’oubliera pas de s’assurer si le silence est observé, et si tout le monde s’occupe.

8° Après cela, il verra les classes, les suivant chacune en particulier, faisant surtout attention à la discipline, à l'ordre et à la propreté. Il verra la méthode que suivent les frères, les moyens d’émulation qu’ils emploient, les punitions qu’ils donnent.

9° Après la visite des classes, il verra Monsieur le Curé et Monsieur le Maire, pour s’assurer s’ils sont contents des frères.

10° Enfin, il verra encore le frère Directeur en particulier, lui fera remarquer tout ce qu’il aurait trouvé de contraire à la Règle et aux usages de l’Institut, lui faisant part aussi de toutes les observations qu’on lui aura faites sur son administration.

11° Il examinera le livre de comptes et suivra scrupuleusement les dépenses et les recettes.

12° Il laissera par écrit les observations qu’il aura faites aux frères, et tous les ordres qu’il aura donnés pour réformer les abus qu’il aurait trouvés.

13° Il dressera procès-verbal de sa visite et l’enverra au[1]Frère Supérieur Général, le jour même, s’il est possible.

C’est ainsi, N.T.C.F., que se fera la visite que nous vous annonçons.

Nous avons confiance que chacun de vous fera tout ce qui dépendra de lui pour qu’elle soit abondante en fruits de bénédiction.

Veuillez agréer l’expression de mes sentiments affectueux.

   Frère François, Supérieur Général.

--------------------------------------------

 


[1]: Le texte imprimé porte, à tort:”aux”. NDLR.

4092 visits