Participants of the General Chapter

List of participants

 

Br. Gérard Bachand

Member by right | Provincial
Born: Saint-liboire (Québec), Canada (14/09/1946)
Living in: Saint-Jean-Sur-Richelieu (Québec), Canada
Province: Canada
Gérard  Bachand

Né à St-Liboire le 14 septembre 1946. Je suis le quatrième d’une famille de 7 enfants et le deuxième garçon de cinq. J’ai passé les 13 premières années de ma vie sur la ferme familiale, défrichée par mon arrière-grand-père. Ces années d’enfance ont été parsemées de quelques « accidents », mais aussi de beaucoup de beaux souvenirs.

J’entre au Juvénat de Sherbrooke le 30 septembre 1959, avec un mois de retard dû à un accident de vélo (frappé par une auto) où je me suis fracturé la jambe.

Je poursuis ma formation au Juvénat St-Joseph en septembre 1961, suivi de l’entrée au Postulat et Noviciat à St-Hyacinthe, fin août 1963.

Je fais partie de la première cohorte qui inaugure le nouveau Scholasticat Central à Montréal-Nord en août 1965. Six  communautés de frères enseignants s’y établissent. J’y obtiens le Brevet A (enseignement) avec options mathématiques et physiques.

Je fais ma profession perpétuelle le 9 octobre 1971 à Granby. Chaque frère faisant sa profession dans son lieu d’insertion et non pas tous ensemble.

Encore jeune je fais mon Second Noviciat à Rome en 1983, sous la direction du frère Alain Delorme assisté du frère Laurent Beauregard.

 

Au plan professionnel :

Enseignement pendant cinq (5), dans les domaines de la biologie et de la chimie. Obtention d’un Baccalauréat en Biologie en 1975.

A partir de juin 1976 jusqu’en janvier 2001 mon parcours prend une autre direction en m’investissant au Camp Mariste de Rawdon, où j’y assumerai des fonctions de direction à partir de 1981. Durant ces années je me suis impliqué intensément au sein de l’Association des Camps du Québec et du Canada, en ayant assumé la présidence pendant quelques années. En novembre 2013, l’Association des Camps me remettait le « Prix Hommage » pour mon implication au sein des Camps. Résumer vingt-cinq ans d’implication à Rawdon en quelques lignes cache plusieurs innovations.  Je suis fier d’avoir contribué à créer un lieu où la vie s’invente à chaque année. Les Camps de vacances étant une forme d’éducation (hors de l’école)  privilégiée auprès des jeunes de 5 à 16 ans, cette vie me convenait très bien.

De 2003 à juin 2014, je travaille à l’Institut de Développement Intégral avec Sœur Marie-Paul Ross, MIC, PhD en sexologie clinique, à titre d’intervenant, i.e. accompagnement individuelle des personnes  de tous âges et enseignement du modèle MIGS (Modèle d’Intervention Globale en Sexologie) développé par Soeur Ross. Le modèle étant spécialement adapté pour traiter, « guérir » les traumatismes et angoisses liés aux blessures de la vie et surtout les blessures de l’enfance.

Au plan communautaire :

J’ai fait partie du Conseil Provincial à plusieurs reprises. Membre du Comité de Pastoral pendant les années ’80. J’ai participé comme membre de la Sous-Commission Frères Aujourd’hui pour les Amériques et du Comité de Travail sur la Protection des enfants, de 2012 à 2014.

Dès le début, soit en 1998, j’ai été associé au mouvement visant à faire la place aux laïcs au sein des différentes œuvres de la province de façon à assurer la pérennité du charisme de Champagnat en terre canadienne. Ce fut le début du MMQ (Mouvement Mariste Québec) et qui en novembre 2013 prenait le nom d’Association Mariste de Laïcs.

Ma vision :

Les frères de ma génération, au Québec, ont été formés à l’ancienne, ont vécus leur vie active dans une transformation majeure de notre société francophone en Amérique du Nord, et nous sommes invités à créer une nouvelle façon d’être frère aujourd’hui pour demain. Le contexte sociologique dans lequel nous baignons façonne les personnes plus profondément qu’on le pense généralement.

En tant que religieux frère nous avons la mission d’aller dans des chemins nouveaux, des terres nouvelles et ces terres sont en marge des systèmes officiels et non pas dans les structures.

Nous sommes dans la spiritualité d’Élisabeth qui réalise son désir d’enfanter alors qu’elle ne le croyait plus possible. Je veux continuer à nourrir l’espérance sachant que Dieu agira en son heure. Champagnat et Marie sont et seront mes guides.

Since this will be my first participation in a General Chapter, I expect to receive a good deal of hope that will guide the next three years of my mandate. I hope that the "new beginning" will materialize in sufficiently precise orientations to engage the entire Institute in all areas: mission, communion and spirituality.