Home > E-maristes > Circulars > Br. Stratonique - 28/03/1910



Wherever you go

Rule of Life of the Marist Brothers


 



 


Social networking

Marist Brothers

RSS YouTube FaceBook Twitter

 

 


Calls of the XXII General Chapter



FMSI


Archive of updates

 

Marist Calendar

7 May

Saint Gisella
1871: first Marist school opened in Samoa

Marist Calendar - May

Circulaires 230

 

Br. Stratonique
28/03/1910 - Vol. XI, n. 14
Circular 230

Download WORD (60 kb)

Pèlerinage à Jérusalem

230

Circ. Sup. 10.1

  V. J. M. J.

                                                                                                      Jérusalem, le 28 mars 1910.

      Mes Très Chers Frères,

 C'est de la Ville Sainte que j'ai le bonheur de vous; saluer tous très affectueusement en Notre-Seigneur.

Tout en accomplissant l'article 142 des Constitutions auprès de nos Frères de Jérusalem, je me suis fais un paternel devoir de prier pour chacun de vous et pour les besoins généraux de notre chère famille religieuse aux lieux sacrés où notre divin Sauveur est né, où il a souffert, où il a prié, où il a enseigné, où il a fait des miracles; aux diverses stations de la voie douloureuse, le jour même du Vendredi-Saint, en compagnie d'une foule de pèlerins : au Calvaire, à l'endroit même où fut plantée la croix sur laquelle mourut pour nous le divin Rédempteur des hommes, et au Saint Sépulcre d'où Notre-Seigneur ressuscita glorieux pour ne plus mourir.

Quelles saintes émotions on éprouve en vénérant, en baisant avec respect et reconnaissance ces lieux sacrés, sanctifiés par Notre Seigneur il y a dix-neuf siècles ! J'ai la confiance que ces prières faites aux Saints Lieux auront été entendues et qu'elles nous vaudront des bénédictions particulières dans les temps que nous traversons et où nous avons un si grand besoin du secours. d'En-Haut, surtout dans certaines contrées.

C'est ici, à Jérusalem ou aux environs, que notre divin Sauveur a dit : « Demandez et vous recevrez. Tout ce que vous demanderez à mon Père en mon nom vous. sera accordé ». Pourrions-nous, en présence de telles. promesses, n'avoir pas une entière confiance dans l'efficacité de nos prières?

Au soir du Vendredi-Saint, il me fut donné d'être à peu près à l'endroit même où se trouvait saint Jean lorsque Notre-Seigneur lui dit du haut de la, Croix, en lui montrant Marie qui se tenait debout (Stabat Mater) : « Voilà votre Mère. »

Oh ! combien grande fut mon émotion lorsque ma pensée se reporta sur cette parole suprême du divin Maître donnant Marie pour Mère à tous les chrétiens qui devaient se succéder dans la longue suite des âges et tout spécialement aux religieux, et plus particulièrement encore à nous, qui sommes dans l'Eglise une famille privilégiée de Marie et qui avons le bonheur et l'honneur de porter son nom !

A la veille de partir pour son éternité, le Vénérable Père Champagnat dit au Frère Louis-Marie, en présence du Frère François : « Ne l'oubliez pas, vous avez la Très Sainte Vierge Marie qui est le soutien de l'Institut, sa protection ne vous manquera jamais !»

Les deux scènes, celle du Calvaire, où Marie nous fut donnée pour Mère, et celle de l'Hermitage que je viens de rappeler, ne sont pas sans analogie. Nous pouvons dire en toute vérité à la louange de Marie, que la promesse faite par le Vénérable Père Fondateur, en 1840, s'est parfaitement réalisée.

Confiance donc plus que jamais dans la protection de Marie dans toutes nos épreuves, dans toutes nos tentations, dans tous nos besoins, de quelque nature qu'ils soient.

Le 3 du mois de mai prochain, jour de la fête de l'Invention de la Sainte Croix, la Cause de béatification de notre Vénérable Père Fondateur va faire un grand pas en avant. C'est ce jour-là que se tiendra à Rome la Congrégation qui se nomme antépréparatoire. Elle a une très grande importance pour le bon succès de la cause.

Nous nous ferons tous un devoir de prier fervemment à cette intention. J'invite tous les Frères à ajouter, chacun en son particulier, mais d'une manière. explicite, cette intention dans leurs communions ordinaires et dans toutes leurs prières et autres actes de vertu.

La pratique des mortifications volontaires est recommandée dans la même intention et cela dans les limites tracées par l'article 81 de nos Constitutions.

Dans toutes les Communautés de l'Institut on fera une neuvaine de prières à partir du dimanche 24 avril.

Cette neuvaine consistera dans la récitation du Veni creator et de l'Ave Maris Stella au commencement de la prière du soir.

Dans les maisons où nous avons une chapelle, on fera en sorte d'obtenir l'autorisation de donner la bénédiction du Saint Sacrement pendant la matinée du 3 mai. A la cérémonie, on tâchera de chanter le Veni Creator et l'Ave Maris Stella.

Je vous renouvelle, Mes Très Chers Frères, l'assurance de mes meilleurs sentiments de dévouement et d'affection en Notre-Seigneur.

                           Frère STRATONIQUE.

---------------------------------------------

3367 visits